Search

Le spéculoos : le biscuit des enfants sages

Le 6 décembre, nombreux sont les enfants sages qui trouveront dans leurs souliers un spéculoos à l’effigie du Grand Saint. Mais d’où vient ce biscuit très répandu chez nous et cette tradition de l’associer à la fête de Saint-Nicolas ?

Le terme « spéculoos » viendrait du mot latin “species” pour désigner les épices ou d’un autre mot latin “spéculator” pour signifier l’évêque.
Les deux étymologies ont tout leur sens.
Ce petit biscuit aurait été fabriqué entre le 14e et le 17e siècle après que des bateaux en provenance d’Orient aient ramené avec eux des épices qui entrent aujourd’hui encore dans la fabrication du spéculoos (voir plus bas).
Très répandu en Belgique, en Allemagne, en Hollande et dans le nord de la France, le spéculoos est traditionnellement dégusté lors de la fête de Saint-Nicolas ou d’autres fêtes religieuses. On lui donne alors des formes figuratives : il prend l’apparence du Saint ou celles d’animaux.

6 épices

6 épices entrent dans la fabrication du spéculoos.
Saurez-vous les retrouver ?

La cannelle

Le clou de girofle

La noix de muscade

Le gingembre

La cardamone

Le poivre blanc

Un ingrédient prisé des pâtissiers

Le spéculoos est depuis plusieurs années sortie de sa boîte de biscuits ! Il s’intègre désormais comme ingrédient à part entière d’autres préparations sucrées.
Il aromatise des crèmes glacées. Il peut aussi servir de fond de tarte, pour un cheesecake ou pour un crumble ou remplace les biscuit cuillère dans le tiramisu. Sa texture croustillante et friable est aussi très pratique pour un topping.

Plus d’inspiration et d’infos savoureuses dédiées au food retail et aux métiers de bouche ?

Let’s share:

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Linkdin
Share on Pinterest

“La compétitivité est une priorité urgente !”

Interview de Michael Gore, Managing Director de la FEBEV, proposée en collaboration avec Vincent Panneels, 20/CENT Retail.

Poursuivons notre série d’entretiens entamée à la suite des élections législatives de juin et continuons à prendre le pouls du côté des organismes et fédérations du secteur alimentaire, afin de connaître leurs priorités, perspectives et attentes à l’égard des nouveaux gouvernements. Michael Gore, Managing Director de la FEBEV (Fédération belge de la Viande) s’est prêté au jeu.

Lire plus »

« Nous devons parvenir à orienter le consommateur vers des comportements durables et des produits locaux »

Interview de Philippe Mattart, Directeur Général de l’APAQ-W, proposée en collaboration avec Vincent Panneels, 20/CENT Retail.
À la suite des élections législatives de juin, il nous semblait intéressant de prendre connaissance des attentes de certains acteurs par rapport aux nouveaux gouvernements. C’est pourquoi nous avons interrogé quelques organismes et fédérations pour nous partager leurs avis, priorités et perspectives. Découvrez le premier entretien de cette série, avec Philippe Mattart, Directeur Général de l’APAQ-W.

Lire plus »

Tour d’horizon des tendances du secteur belge de la bière…

… Et des nouveautés annoncées par nos exposants 2025 du secteur brasserie !

Le 4 août, le monde célèbre la bière à l’occasion de la Journée Mondiale de la Bière ! En Belgique, on la considère un peu comme notre boisson nationale. Mais l’est-elle toujours vraiment, alors qu’en juin dernier, la plateforme Retail Detail nous révélait qu’en 2023, les Belges avaient significativement réduit leur consommation de bière. Quelle est la situation et l’état de santé actuel du secteur ? Quelles sont ses perspectives et les dernières tendances notables sur ce marché ?

 

 

Lire plus »

Shrinkflation, réduire la taille d’un produit, mais pas son prix : le point sur cette pratique commerciale

La législation française prend les devants par rapport à cette pratique commerciale : à partir du 1er juillet 2024, les supermarchés français de plus de 400 m2 devront informer de manière visible et lisible leurs consommateurs lorsqu’un produit voit son poids évoluer à la baisse sans que son prix ne suive la même courbe (soit directement sur l’emballage, soit sur une étiquette affichée à proximité immédiate du produit).
Cette actualité nous offre l’occasion de nous pencher sur cette « astuce » commerciale qui permet principalement aux fabricants de faire face à l’augmentation de leurs coûts de production.

Lire plus »
State of grocery

Enquête européenne : des signes d’espoir pour le secteur de la distribution alimentaire en 2024

Le rapport annuel “The State of Grocery Europe” élaboré par McKinsey et l’organisation de commerce de détail EuroCommerce place l’année 2024 sous le signe de l’espoir. L’étude pointe en effet différentes tendances clés, qui prêtent à l’optimisme après une année 2023 très difficile pour le secteur, marquée par une baisse générale de la consommation, dans un contexte de hausse record du prix des denrées alimentaires.

Lire plus »
Retour haut de page